Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amerloque

  • Welcome to the Jungle de la couverture sociale aux States

    Oh petite secu adoree, cherissez-la.

    D'abord le plus important: mon Amerloque va mieux, il a ete renvoye a la maison jeudi.

    **Niveau paperasses, c'est regle - comment se passe la couverture d'un conge maladie us:
       Dans le cas de mon Amerloque, pour les 15 premiers jours ouvrables a partir du 1er jour ou il est tombe malade, il doit utiliser toutes ses heures cumulees de conges payes, et comme il en manquait 2 jours, sa boite a ete sympa et les lui a avances pour permettre un salaire a 100% pendant 3 semaines...
      Ensuite, ce qui s'appelle 'Short Term Disability' = 'conge maladie' se met en place jusqu'a 12 semaines et il a la chance de percevoir 60% de son salaire et evidemment son poste est garanti - on ne touche rien pour le complement de son salaire de qui que ce soit c'est les economies d'ecureuil qui couvreront le reste. On ne se plaint pas, car dans d'autres boites, le montant du conge maladie = la tete toto un gros $0, donc on a de la chance. Apres on tombera dans le 'long term disability' on decouvrira dans quelques semaines comment c'est couvert, selon les progres de mon Amerloque.

     

    2009-08-08-lion.png

    source: http://spudcomics.com/comics/2009-08-08-lion.png

     

    **Ensuite, la ou la secu est vraiment un du en France (ok je sais que vous cotisez a max pour les soins)- eh bien il faut s'accrocher ici!

      J'ai eu la reponse a ce qu'on devait debourser: bingo $2500 - apres on est couverts a 100% pour toute reeducation.

     C'est la que ca se corse. Le neurologue avait recommande qu'il aille dans un centre de reeducation en inpatient (donc jour et nuit) ou il aurait eu de la reeducation physique avec un kine plus de la reeducation avec un ergotherapeute tous les jours 3h mini. Sauf que notre assurance qui a mis 30h a etudie son cas, a declare que Monsieur Amerloque etait trop en bonne sante pour etre admis la bas. Car oui depuis lundi il faisait de la reeducation a l'hosto avec une personne tous les jours pendant 1h et qu'il avait retrouve assez de force pour faire des exos pour monter les marches... et donc il etait "mobile", a ete renvoye chez lui et autorise a faire de la reeducation en externe.

     La on se trouve laches dans la nature vers 18h30 sous une chaleur (40C!! vive la clim) - a appeler les magasins specialises en equipement medicaux... Evidemment fermes a cette heure la alors qu'on a une ordonnance pour un deambulateur. Soite, on se debrouillera pour le soir + la nuit, il est mobile (une chance!). On passe du temps a trouver (encore demerdez vous), un kine qui peut lui faire 1 evaluation des le vendredi matin pour voir ce qui sera necessaire comme exos et la frequence. Et trouver un ergotherapeute. C'est a nous de choisir qui on veut le neurologue ne nous a files aucune liste d'endroits suggeres.... Bien sur, ces kines doivent accepter notre assurance!!!  Un vrai cirque je vous jure!   La 1ere seance de reeducation est lundi 1h, et il aura droit a 3h par semaine - en intensif - mais je trouve ca tellement peu, meme supplementee par les exos qu'il fait seul a la maison..... Et le seul ergotherapeute qu'on a trouve, est dispo que le 9 juillet. Bref j'etais ecoeuree de la maniere donc tout ca s'est passe.  Mon Amerloque etait heureux de rentrer chez nous - il aurait danser de joie s'il avait pu... car il a eu du mal a accepter qu'aller en reeducation en interne pendant 1 semaine etait la meilleure solution. C'est vrai que c'est un gros plus pour nous, car il est la et peut jouer avec les enfants etc. pas besoin d'allers-venues a 45mn de route tous les jours pour le voir. Ca a rassure les enfants, surtout mon aine de voir son pere marcher mercredi soir.

     On peut faire appel a la decision de l'assurance, mais bon comme Mr n'est pas motive pour aller en centre de reeducation, bien, c'est meme pas la peine, c'est SA sante, j'en ai termine de le harceler avec ca (quand on est malade c'est comme ca on ne percute pas les conseils de sa famille). Non mais les mecs vraiment vous exagerez, des que vous vous sentez mieux, vous vous croyez redevenu Superman, alors que bah il faut y aller mollo tout de meme!!! Qui va piano, va sano!! Mes beaux-parents l'emmeneront a ses seances de reeducation.  Cependant, son entetement est benefique car il execute religieusement tous les jours ses exercices de reeducation physique et d'ergo seul avec ses fiches de l'hopital.

     Il a eu une chance folle d'avoir ete diagnostique si vite avec le syndrome de Guillain-Barre, j'en suis immensement soulagee car si cela n'avait pas ete decele de suite, d'autres organes auraient pu etre touches, et il aurait pu devenir paralyse temporairement. Mais un mari borne en convalescence, plus 2 enfants a gerer, c'est epuisant... J'ai obtenu de l'aide pour tous les repas des 15 prochaines semaines.. Prochain post sur la solidarite ricaine - un BIEN pour faire face a un tel bouleversement!!! Et je prends soin d'etre egoiste - tout le monde me dit, pense a TOI pour faire face a cette houle qui durera des semaines indeterminees... Mon Amerloque n'est pas pret de reprendre a bosser sous peu.

     Bref, j'ai qu'une envie quand je serais bien vieille (utopie de ma part j'en suis sure!), rentrer finir mes jours en France. Meme si les hostos offrent un confort (mieux qu'en France) et un personnel hospitalier au top (les infirmieres et aide-soignantes sont pas peaux de vache et tres attentionnees), bah le retour a la maison post hopital est bof, systeme demerdez-vous!

      *Si on avait eu 'Medicare', il aurait ete admis sans souci en centre de reeducation... Les infirmieres m'ont appris ca, quand un patient a une bonne assurance - dans notre cas Blue Cross Blue Shield - ils etudient minutieusement le dossier... J'espere que l'Obamacare ironically passe ce jeudi dernier permettra vraiment a chaque ricain une meilleure couverture medicale.

  • Profitez de la vie a pleines dents on sait jamais ce qui vous guette au bout du tournant...

    Comment decrire nos dernieres aventures... mmm

    Vendredi matin j'emmene mon Amerloque chez le Dr. Ca faisait 2 jours qu'il etait gene par ses mains et pieds avec faiblesse musculaire - Comme la semaine d'avant, j'avais ete malade avec un virus et douleurs musculaires a des endroits differents que d'habitude, on a pense que c'etait son tour, donc il est reste a la maison se reposer.

    Le medecin traitant perplexe devant ses symptomes apres son examen, nous annonce qu'il contacte un neurologue sur le champ - Mode panique on - Merde on pensait que c'etait des symptomes grippaux.  Bon le neuro prend son temps pour retourner l'appel. La on se dit faut il aller aux Urgences? Dans notre malheur, le neuro rappelle 1h apres, et le fait admettre a l'hosto au service neurologie, sauf qu'en route le Dr nous rappelle, il faut attendre qu'un lit se libere (combien de temps faudra t il???).... et on a ordre d'aller aux Urgences si y'a un changement.

    14h on recoit enfin l'appel, direction l'hosto - bon pas celui a 7 mn de chez nous, ou sont nes les enfants, un autre ou est base le neurologue - 25 mn de route. Mais c'est pas le Cook County, ouf!

    Mon Amerloque a ete tres bien pris (une chance comme nous annonce l'infirmiere - on aurait pu passer 6 a 7h aux urgences avant d'etre dirige dans ce service apres X examens necessaires ou non).  Lui qui a une peur bleue des aiguilles, il a eu droit a une ponction lombaire. La bonne nouvelle vers 22h, y'a pas de globules blancs, donc c'est encourageant... Le neuro repasse dans le service samedi matin lui annonce que c'est une inflammation des nerfs - et commence le traitement d'immunoglobuline - administre lors de syndrome de Guillian-Barre - Ironiquement pour mon Amerloque, maladie decouverte par des chercheurs francais.

    On en saura plus d'ici mercredi dans son evolution. Il ne peut pas marcher pour le moment, et je dois taper ses emails... Apres la 1ere bouteille, il allait un petit chouilla mieux.

    On s'est pris une grosse vague en pleine poire.

    On a eu vraiment de la chance d'avoir un medecin qui a fait des pieds et des mains pour l'admettre directement sous la direction d'1 neurologue en evitant la case Urgences.

    C'est difficile pour moi de me dedoubler, entre mon Mari, et mes enfants - et comme le dit ma famille ou mes supers copines expats (les filles je vous ADORE), il me faut du temps a moi pour rebondir hein, l'infirmiere me l'a dit aussi hier, le staff est la pour les malades mais les familles et qu'il faut pas oublier que moi aussi je dorme et m'alimente correctement... Vendredi du parking aux admissions apres avoir depose mon mari, la folle qui se parlait a elle meme en Francais: tu ne pleures pas, tu ne pleures pas, tu ne pleures pas - c'etait moi!!!!!!!!! On rassemble son courage pour aider 'le malade' et le reconforter (et c'est pas facile du tout!).

    Les enfants manquent a leur pere et vice-versa - ils iront enfin le voir brievement cet aprem - J'ai la chance que ma Belle-mere soit disponible (elle est institutrice donc en vacances d'ete ouf!) pour me soulager. Mais je commence a sentir qu'ils commencent a etre impactes par la chose - 2 jours apres avoir ete couches par Grandma ils m'ont reclame ce matin des explications pourquoi Maman ne peut pas leur lire l'histoire du soir...  Quand je leur dis que je dois etre avec Daddy pour lui tenir compagnie, ma puce de 3 ans me sort 'but Daddy is asleep'...  Et etonnament ils me parlent en Francais au telephone, uniquement quand on les appelle pour dire Bonne nuit et une me sort je t'aime ma Maman, et l'autre je t'aime ma petite Maman, je t'aime mon Daddy... alors que bon c'est plutot en anglais 90% du temps hein quand ils s'adressent a moi tous les jours.

    Je rentre dormir chez moi - meme si mon Amerloque est dans une chambre privee (y'a que ca a l'hosto impecc! en plus qui vient avec le 'kit' salle de bain - quand je vous dis que les hostos sont luxueux comme des 'hotels' plus qu'en France), bien le fauteuil/lit pour les 'hotes du malade' sont juste suffisants pour 1 sieste... Donc je vois les loulous le matin.  Et encore vendredi soir - comme si j'avais besoin de ca apres ma journee de ouf!- en rentrant j'ai ecrase un putois - pouah - je lui avais dit va a droite - oui il est alle sous ma roue avant droite - la chance il a pas eu le temps de se defendre et balancer son parfum odieux.

    Shit happens comme on dit, la bonne nouvelle c'est traitable - mais on ne sait combien de temps ca prendra pour qu'il recupere ses muscles. Il a toutes ses sensations des doigts de pieds aux mains, et tous ses reflexes ce qui est super dixit le neurologue.

    Pour la famille, les ami(e)s, si vous passez ici et voyez le message, j'ai pas eu le coeur d'envoyer un mass email. J'ai meme pas mis ma grand-mere au courant elle s'en ait pris bcp ces derniers mois, on va attendre un peu... Etre porte parole vis a vis de mes beaux-parents et beaux-freres et belle soeur fut assez eprouvant car mon Amerloque n'avait pas le courage de les appeler.  Mes parents sont supers et mes soeurs aussi. Ils nous manquent et vice-versa... Je sais qu'ils se sentent impuissants a des milliers de km a ne pouvoir epauler ici et la. Mais j'ai des supers copines expats ici qui me boostent via le net - je vous adore les filles!!!!, ou en personne - Madame Vega tu es mon heros!

    On va rester positif, c'est une maladie curable. Mais hou c'est lourd!!!!!!!!!!!!!

    Demain je retourne au boulot - ca m'occupera - on amenagera mes heures differemment voila - ca va etre sympa de m'occuper de son short term disability avec son boulot - faut que je les contacte! et comprendre comment l'assurance nous couvre... On a deja $2500 de notre poche pour sur, apres j'espere que l'hosto est a 100% une fois notre franchise en route. Sinon, on verra - J'ai tjs ete en mode ecureuil pour au cas ou - je crois que ca sera bien utile. Le plus important dans la vie, c'est la sante, moi je vous le dis!!!.

    Voila c'etait ma minute 3615 ma vie - ca fait du bien de se defouler par ecrit...

    On va rester optimiste